Des auteurs en résidence à la MDA

Cheriff Bakala
Auteur, rappeur, slameur, Cheriff Bakala vient passer quelques jours en résidence à la Maison des auteurs·trices des Francophonies-Des écritures à la scène, pour consulter le riche fonds d’archives « Sony Labou Tansi » de la Bibliothèque francophone multimédia. Cette résidence se fait en amont de celle à La Chartreuse – Villeneuve-Lez-Avignon, autre pôle francophone, pendant laquelle il terminera la partie textuelle de son spectacle Sony la bombe à hydrogène, dont une nouvelle création est prévue pour 2022.

« Né en 1985 à Kingoue au Congo Brazzaville, Chériff Bakala, de son vrai nom Martin Net Bakala se lance dans la musique, prend goût au théâtre et s’intéresse à la danse. Il crée plusieurs spectacles musicaux « documentaires » : Martin Luther King, apôtre de la non-violence (2012), Sony la bombe à hydrogène d’après les textes de Sony Labou Tansi (2015) et Viva Mandela sur le combat de Nelson Mandela (2017). Il a fait partie des groupes de musique Légitime brigade (hip-hop) et FB Stars (folksong). Cheriff Bakala réside en France depuis 2019 où il anime des ateliers de slam et crée en 2021 avec Rusan Filiztek, une version musicale du Giaour de Lord Byron pour le musée national Eugène-Delacroix. »


Pascal Brullemans
Il sera en résidence du 11 octobre au 4 novembre 2021, afin de terminer l’écriture d’Homicide, en vue de sa création au printemps 2022, à Montréal.
Les premières rencontres entre Les Francophonies et Pascal Brullemans datent de 2011, année pendant laquelle son texte La Ballade de Vipérine a été mis en lecture par Alban Coulaud de la compagnie O’Navio, lors des Nouvelles Zébrures. Cinq ans plus tard, toujours pour les Nouvelles Zébrures, son texte Moi et l’autre, co-écrit avec Talia Hallmona a été lu par le collectif Zavtra. S’en suit une résidence d’un mois et demi en 2017, grâce à une bourse d’écriture du CNL. Enfin, il revient en 2018, lors de la 35e édition des Francophonies en Limousin, pour Petite sorcière, texte dont il est l’auteur, mis en scène par Nini Bélanger.

Lors de cette résidence, il participera au projet [A]ncrage du Bottom Théâtre, à L’Empreinte – Scène nationale de Brive-Tulle, les 22, 23 et 24 octobre.
[A]ncrage imagine deux jours de rencontres, de lectures, de tables rondes autour des notions de paysage, de langue, de fiction et des relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres.
Tout le programme est à retrouver ici

Pascal Brullemans rencontrera les élèves de l’Académie de l’Union – École supérieure professionnelle de théâtre du Limousin, le 2 novembre, autour de sa pratique de l’écriture de plateau.