Billetterie

HATAT Laurent

France Origine de la bourse :

Résidence en août et septembre 2013

Laurent Hatat est arrivé au théâtre en pente douce, celle du plateau. Cʼest après un séjour prolongé en Allemagne -dont il nʼest en fait jamais vraiment revenu- quʼil sʼaventure sur « la face nord », celle de la mise en scène. Il y a plus de vent mais il aime ça. Tout commence en 1999, à la Comédie de Béthune, où il met en scène Grand Cahier dʼaprès Agota Kristof. Cʼest le premier spectacle de la compagnie, il tournera pendant quatre saisons.
Dès lors, il sera régulièrement artiste associé à plusieurs théâtres, des scènes nationales ou centres dramatiques : lʼHippodrome de Douai, le Nouveau Théâtre de Besançon, le Théâtre de la Commune à Aubervilliers et le Théâtre du Nord à Lille qui accompagne toujours sa compagnie.
En 2001 il a été Lauréat de lʼUnité Nomade de formation à la mise en scène du CNSAD de Paris.
Parmi les 16 spectacles quʼil a mis en scène, on compte : Histoire dʼamour (dernier chapitre) de Jean-Luc Lagarce (2002), Moitié Moitié de Daniel Keene (2003), Dehors devant la porte de Wolfgang Borchert (2004), Dissident, il va sans dire de Michel Vinaver (2007), Nathan le sage de G.E. Lessing (2008), Les Oranges dʼAziz Chouaki (2009), La précaution inutile de Beaumarchais (2010).
En 2012 il choisit dʼadapter HHhH, le roman de Laurent Binet paru en 2010, et crée en parallèle Nanine, un texte de Voltaire peu monté au théâtre. Il poursuit ainsi lʼaller-retour entre textes contemporains et classiques qui caractérise son parcours.
Artiste impliqué dans les questions de transmission, il est depuis plusieurs années régulièrement invité comme intervenant dans les écoles nationales supérieures : lʼécole de la Comédie de Saint-Etienne, lʼAcadémie de Limoges, lʼESAD à Paris ou encore lʼEPSAD à Lille dont il est membre du conseil pédagogique. Il dirige également des ateliers en université (Lille, Besançon) et des stages de formation continue pour les acteurs professionnels.