Manou Gallo, le pouvoir de la musique