La Tablée


© Honorat Charles
France / Tunisie Théâtre

« Je l’ai aimée, cette soirée ; aimée comme si elle avait été la dernière de ma vie, la dernière de toutes les vies. »

Mathilde veut écrire sur le Printemps Arabe. Pour cela, elle rencontre de joyeux fanfarons autour d’une table quelque part sur les bords de la Méditerranée. Sauf que selon eux, le Printemps Arabe n’a jamais eu lieu. La Révolution ne gronde plus que dans les cœurs, et les fumigènes ont laissé la place aux vapeurs de l’alcool.
On s’essuie les yeux sur un coin de nappe en préparant la prochaine révolte qui risque fort de rester coincée sous la table. Pourtant, le conflit gronde au dehors, et l’Étranger, personnage énigmatique venu de partout et de nulle-part, invite à la zizanie autour de la Tablée.
Résistera-t-elle à l’arrivée du chaos qui attend sur le pas de la porte ?
La Tablée, c’est l’histoire d’un groupe humain trop humain, dont les travers sont dangereux dans le conflit mais essentiels dans la réunion, comme chaque pierre à la construction d’un édifice.

Le projet
Alors que la Tunisie tremblait encore à cause d’un attentat qui venait d’avoir lieu avenue Bourguiba, à quelques semaines de celui du Bataclan, mes pas m’ont menée en février 2016 à Tunis, capitale de l’une des plus jeunes démocraties au monde. Étincelle du « Printemps Arabe » et seul pays à s’être libéré durablement de la dictature, ce pays m’attirait depuis longtemps déjà : quel prix avait là-bas cette liberté fraîchement acquise ? Comment les habitants vivaient-ils les fondamentaux de la démocratie, quels usages faisaient-ils de la liberté d’expression ?
Lorsqu’on a le droit de tout dire et tout le temps, nous rendons-nous encore compte de la valeur d’un tel acquis ? Et en tant qu’artiste, utilisons-nous toujours cette notion à bon escient ? Ces questions — et beaucoup d’autres — ont été débattues avec Ahmed Amine Ben Saad. Nous ne le savions pas encore mais La Tablée avait commencé à voir le jour.
D’abord rédigée à quatre mains au coin d’une table, dans un bar quelque part en banlieue-Nord de Tunis, sa version finale aura finalement nécessité quatre années de rédaction, deux résidences d’écriture et de multiples séjours entre Paris et Tunis. Une équipe des deux territoires et une distribution bi-culturelle ont rejoint le projet. Dans l’espoir de porter une parole commune au-delà des différences et des frontières et d’approcher, ensemble, le rêve d’un théâtre universel.
Maud Galet Lalande

Les dates

Théâtre de l’Union
LIMOGES

La Tablée

Théâtre de l’Union
LIMOGES

La Tablée

Distribution

Texte Maud Galet Lalande et Ahmed Amine ben Saad
Collaboration artistique et traduction Mahmoud Chalbi
Mise en scène Maud Galet Lalande et Ahmed Amine ben Saad

Assistés de Sébastien Rocheron
Lumière Nicolas Helle
Musique Mélanie Gerber
Surtitrage Sébastien Rocheron
Avec Fathi Akkari, Fathi Boushila, Olivier Piechaczyk ou Serge Wolf, Ali ben Saïd, Claire Toubin, Sadak Trabelsi, Maud Galet Lalande

Production

Production Compagnie Les Heures Paniques — Metz
Coproduction Les Francophonies — Des écritures à la scène — Limoges, Opéra Théâtre de Metz-Métropole, Scène conventionnée Pablo Picasso — Homécourt, Scène conventionnée Bernard-Marie Koltès — Metz, Scène conventionnée Le Nouveau Relax — Chaumont
Soutiens Festival Passages — Metz, La Filature — Scène nationale de Mulhouse, Espace 110 — Illzach, Ministère de la Culture de Tunisie, Ministère de la Culture et de la Communication — DRAC Grand Est, Institut français — Des Mots à la Scène, Institut français de Tunis — Villa Salaambô, Région Grand Est, Département de la Moselle, Ville de Metz, Fondation Kamel Laazar — Tunisie

La compagnie Les Heures Paniques est conventionnée avec la Région Grand Est et la Ville de Metz.

Avec la participation du Jeune Théâtre National.

Ce projet avait été initialement conçu dans le cadre de la Saison Africa2020. À ce titre, il bénéficie du soutien de son comité des mécènes : Fondation Gilbert et Rose-Marie Chagoury, Orange, Total Foundation, Axian, Groupe Sipromad, JC Decaux, Pernod Ricard, Sanofi, Société Générale, Vinci, CFAO, Engie, Sanlam, Thalès, Thompson, Veolia, et de l’AFD – Agence française de développement

Actualités

Autour du spectacle :
Le laboratoire du zèbre
La caserne Marceau
Sam. 03/10 à 11h30