Vhan Olsen Dombo


© (c) Vhan Olsen Dombo
Congo Origine de la bourse : Artist Protection Fund - Institute of International Education de New-York

Vhan Olsen Dombo, comédien, dramaturge, slameur et performeur, est né, à Brazzaville, au Congo, en 1990.

Après avoir travaillé avec différents metteurs en scène et joué dans plusieurs festivals à Brazzaville tels que le Mantsina-sur-scène et Étonnants voyageurs, il remporte le Grand Prix Afrique du Théâtre Francophone en 2013 en tant que comédien.

En 2014, il fonde et coordonne avec des étudiants, artistes et journalistes le mouvement citoyen Ras-le-Bol puis s’exile au Cameroun en 2015.

Il a publié un recueil de poèmes, "Le Coït sacré des dieux déchus" ( Les Bruits de Mantsina, 2016) et un texte dramatique, « Les Haut-Parleurs du Remords » aux éditions Passage(s), en 2019.

Il est aujourd’hui en résidence d’écriture et de création en France, entre Limoges, La Rochelle et Paris.

Avec les lectures-performances dans les rues et lieux publics, je me suis aperçu d’un autre lien qu’un texte peut avoir avec le public, et quand je dis public, je nomme le public des carrefours de rue, le public des quartiers populaires, le public des beaux quartiers, le public des marchés, le public des hôpitaux, le public des bars, le public des grandes avenues… Et cela m’a amené à me poser l’éternelle question : Pour qui écrivons-nous ? Et cette question s’est posée dans la volonté de faire la part des choses entre public et publics ! Et cette question évolue selon la terre ou la scène où l’on a les pieds posés. Cette écriture prend compte de l’espace, du corps et du temps en perpétuel mouvement.
Vhan Olsen Dombo

Créations de l'auteur

Le coït sacré des dieux déchus, poésie, préface de Marie-Léontine Tsibinda, 2016 - éditions Les Bruits de Mantsina
A lire en ligne sur le site Calaméo :
http://fr.calameo.com/books/00460817461844f3a08fc

Bye Bye Chérie, 2017

Les Haut-parleurs du remords, 2018

Autres informations

Vhan Olsen Dombo et les Francophonies

2019 :
Résidence à la Maison des auteurs de juillet à septembre.
Participation à la Nuit francophone, le 5 octobre 2019