Viktoria K, Delphine Seyrig et moi...


Liban

Viktoria K, Delphine Seyrig et moi ou la petite chaise jaune

Dans les ruines d’une maison abandonnée de Beyrouth, une femme en rencontre une autre à travers ses carnets, ses lettres et ses objets. Elle se lance alors dans une enquête sur la vie de cette femme, Victoria K, tout en interrogeant sa propre vie et l’histoire de la ville où elles résident toutes les deux.
Cette fouille archéologique littéraire, qui nous plonge dans les blessures des habitants d’une ville brisée par la guerre, prend la forme d’un monologue fragmenté, entrecoupé de pièces d’archives, à la croisée des différentes recherches de Valérie Cachard sur la langue française, l’habitat, l’histoire de son pays et le féminisme. Une plongée vertigineuse dans l’histoire de Beyrouth et du Liban tout entier.

Valérie Cachard est née à Beyrouth en 1979. De formation littéraire, journalistique et cinématographique, elle est l’autrice de récits et de pièces de théâtre. Elle collabore également à des projets artistiques et historiques avec les plasticiens Saïd Baalbaki, François Sargologo ou avec le photographe, cinéaste et historien de l’art Gregory Buchakjian avec qui elle réalise une performance filmée Habitats abandonnés, Archives.

De la même autrice :
Déviations et autres détours, Tamyras, 2016
Matriochka ou l’Art de s’évider, Antoine, 2010
Ne rien faire et autres nouvelles, (en collaboration) PJE, 2007

>

Entretien avec Valérie Cachard, Limoges -septembre 2019

Prochaines dates

Expression 7
Limoges

Viktoria K, Delphine Seyrig et moi...

Distribution

Texte Valérie Cachard (Liban)
Prix RFI Théâtre 2019

Direction lecture Eva Doumbia
Avec Catherine Dewitt, Tamara Saade,

Production CDN de Normandie-Rouen.
En partenariat avec Les Francophonies – Des écritures à la scène et RFI.
Accueil en partenariat avec le Théâtre Expression 7

Actualités

Voir aussi Et on aurait pu parler de…