Antoinette Rychner


© guillaume perret
Suisse

Intimité Data Storage - Prix 2013 de la dramaturgie de langue française de la SACD.
Focus Suisse, en partenariat avec la Société Suisse des Auteurs (SSA)

Intimité Data Storage

« Depuis toujours, les parents font ce qu’ils estiment être le mieux, c’est-à-dire qu’ils font à leurs enfants le meilleur des torts. »

Trois générations d’une même famille.
Une jeune femme suicidée dont le deuil ne se fait pas.
L’arrivée d’une personne étrangère qui ébranle le mur du silence.
Une famille qui réapprend à se parler.
Le tout dans un monde où la technologie est omniprésente.
Une tragédie aux temps des machines.
Une tragédie qui se termine bien.

Antoinette Rychner - auteure

Antoinette Rychner naît à Neuchâtel en 1979 et c’est vingt ans plus tard que le Prix international jeunes auteurs couronnera sa première nouvelle : Jour de visite. Elle se forme alors aux techniques du spectacle et travaille à la suite dans différents théâtres de Suisse romande où elle signe des scénographies pour des compagnies indépendantes. C’est le temps des coulisses. En 2005, sa première pièce La vie pour rire est mise en scène par Robert Sandoz au théâtre du Concert de Neuchâtel. L’écriture est lancée. Elle rejoint alors l’Institut Littéraire de Suisse de Berne et enchaîne les publications, la dernière étant : Petite collection d’instants-fossiles.
En 2010, elle est auteure associée à la « Zone d’écriture » du Grü transthéâtre de Genève et fait partie des quatre boursiers de « Textes-en-scène ». Sa pièce De mémoire d’estomac a été nommée lauréate de « l’Inédit théâtre ». En 2012/2013 deux de ses pièces sont mises en scène : De mémoire d’estomac (Cie L’Outil de la ressemblance) par Robert Sandoz et Intimité Data Storage (Cie des Ombres) par Jérôme Richer.

Ses textes sont édités aux éditions Lansman, de L’Hèbe et aux Solitaires Intempestifs.

Nadine Béchade – direction de lecture

Après une formation initiale au Conservatoire National de Région de Limoges, c’est au théâtre de La Passerelle, sous la direction de Michel Bruzat, qu’elle débute à vingt-et-un ans et joue dans une dizaine de créations, du classique au contemporain. Parallèlement, elle co-fonde et s’investie dans la Java des Gaspards, compagnie dédiée au théâtre chanté et crée avec celle-ci plusieurs spectacles. Elle joue dans le même temps sous la direction de Philippe Labonne, qui lui confie plusieurs rôles au sein de sa compagnie, le Théâtre en Diagonale. Elle travaille depuis avec de nombreux metteurs en scène : Arlette Téphany, Maurice Attias, Yann Karaquillo, Silviu Purcarete, Bernard Pisani, Slimane Benaïssa, Jeanne Béziers, Lionel Parlier, Thomas Gornet, Etienne Grebot et Johanny Bert. Elle se produit plus récemment avec les Sea Girls, la Compagnie des Brigands et la Cie des Grooms où elle passe la aussi du jeu au chant.

Elle participe également au deuxième répertoire du Beau Claude (chansons françaises) pour lequel tour à tour elle arrange, chante et joue des percussions.

Elle participe à la création de Audois et Alleuil Editions à travers les deux premiers livres numériques animés de cette strucutre, La Princesse au petits prouts et S.O.S. dinos en détresse dont elle met en voix les histoires.
Plusieurs stages l’amènent à travailler avec Dominique Valadié, Jean-Paul Denizon ou Georges Bigot pour le texte, avec Laura Herts, Ami Hattab, Bernard Collins, Philippe Martz, Nicolas Bernard, Nikolaus et Alain Gautré pour le clown et le bouffon, ainsi qu’avec Michèle Troise et Daniel Delarue pour le chant lyrique.
Au cinéma, elle travaille avec des réalisateurs comme Nicolas Klein, Sophie Bensadoun, Olivier Volcovici, Jean-Louis Lorenzi, Olivier Guignard, François Luciani, Alain Choquart et Jean-Paul Delfino.
En 2013, soucieuse de développer son univers personnel et de passer enfin à la mise en scène, elle crée sa structure, La Belle Friche Cie, et s’investie dans la recherche théâtrale et musicale du collectif des Filles de l’Air.

Simon Mauclair - comédien

Né à Limoges, Simon Mauclair intègre le Conservatoire National de Région de Limoges à dix-sept ans, et en sort diplômé quatre ans plus tard. La même année, il est admis à l’Académie – Ecole Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin sous la direction d’Anton Kouznetsov, durant trois ans et au sein d’un groupe puissant, pièce maîtresse de cette formation. Durant ces trois années, il participe à la création de plusieurs spectacles : L’art-l’Arbre, Ubu Roi, Les Sacrifiées avec des metteurs en scène d’horizons divers (Anton Kouznetsov, Pierre Pradinas, Stéphanie Loïc…). De nombreux échanges avec la Russie lui offrent l’occasion de travailler avec de jeunes metteurs en scène russes.
En 2013, toujours étudiant à l’Académie, il est engagé par Blandine Savetier dans Oh les beaux jours aux côtés de Yann Colette. Diplômé, il est engagé, avec toute sa promotion, comme acteur de la troupe du Théâtre de l’Union – Centre Dramatique National du Limousin. Là, il participe à trois créations et une reprise entre septembre 2013 et janvier 2014 : Les Décembristes – Saint Pétersbourg 1825 (tournée en France et en Russie dès janvier 2014), La Visite de la vieille dame, Comme des Chevaliers Jedi, La Courtine.

Emilie Barrier - comédienne

(en attente)

Distribution

Texte d’Antoinette Rychner – Suisse
Direction de lecture : Nadine Béchade
Lecture : Simon Mauclair, Emilie Barrier et Nadine Béchade

Texte édité aux Solitaires Intempestifs / Prix SACD 2013 de la dramaturgie de langue française

Crédit photos : Guillaume Perret (portrait d’Antoinette Rychner), Christophe Péan (lecture par Nadine Béchade, Les Francophonies en Limousin, 2013)

Videos / Photos