Billetterie

Chandâla, l’Impur


© Christophe Péan
Inde / France Théâtre

Un plagiat de "Roméo et Juliette" de William Shakespeare par le Théâtre Indianostrum.

Théâtre de l’Union
Jeudi 27/09 à 19h
Vendredi 28/09 à 20h30
Samedi 29/09 à 15h
Spectacle en français et en tamoul (surtitré en français)

Dans la belle Inde où se tient notre scène
vit un très vieux démon qui ne se nourrit que de haine
Assis sur son trône vernis de sacré
il a divisé le monde en quatre couleurs :

« Au sommet de la pureté se trouvent les Brahmanes, au-dessous d’eux les Ksatriya, les guerriers, puis les Vaisya, les marchands, enfin les Sûdras , les serviteurs. Il faudrait ajouter comme cinquième catégorie ceux qui sont totalement impurs à toucher, les chandalas. Ils sont exclus de tout car
susceptibles de polluer la pureté des lieux, de l’air, des objets, des autres... »

Face à ce démon éternel
un ange pas plus grand qu’un papillon
agile de ses ailes, le harcèle de ses flèches
C’est Kama ou Cupidon, c’est selon
Ce soir nous allons offrir à l’insatiable appétit du monstre
deux amants mythiques : Roméo et Juliette
rebaptisés Jack et Janani
La mort d’innombrables amants n’a jamais
enterré en leur tombeau la haine des castes...
car l’habile monstre se brisant en morceaux
vit terré dans les coeurs des hommes
Pendant trois heures, nous le jouerons dans ce cinéma
si vous nous prêtez une patiente oreille
nous ferons couler l’amour jusqu’à votre coeur
pour en extirper la part du monstre...
et
notre zèle remplira le vide d’Anantha*

*Selon le Natyasastra, le plus ancien des traités de théâtre qui dicte les règles de l’art dramatique et prône comme aboutissement l’état d’Anantha (félicité) impliquant une fin heureuse pour toutes les pièces de théâtre.

Cette fin heureuse peut exister au cinéma. Lorsque la lumière s’éteint les divisions de castes, de classes, d’ethnies sont abolies. L’espace de quelques heures, on vit par procuration les amours impossibles et les révolutions… avant de revenir à la vie quotidienne.
En croisant les réalités sociales, le monde du théâtre et celui du cinéma, le Théâtre Indianostrum dénonce le système des castes et ses conséquences dramatiques, aujourd’hui comme hier, sur l’état de la démocratie en Inde. Avec l’aide d’un narrateur tout à la fois directeur du théâtre, choeur et témoin, traducteur et commentateur, bouffon et conscience du public, qui, avec un humour tragique, établira un lien constant entre le public d’ici et le récit de là-bas : il sera le passeur entre les deux mondes.
En 2015, à l’occasion d’une “École Nomade du Théâtre du Soleil” à Pondichéry, Ariane Mnouchkine se rendait en Inde au Théâtre Indianostrum. Suivront des allers retours entre les deux troupes, la création d’Une chambre en Inde par le Théâtre du Soleil et celle d’un diptyque amoureux Chandâla, l’impur puis Dounia, mon amour ! par le Théâtre Indianostrum.

Le Théâtre Indianostrum a été créé en 2007 par Koumarane Valavane, metteur en scène franco-indien. Après avoir affronté les difficultés de monter une troupe de quelques comédiens à Pondichéry, en 2012, Indianostrum prend possession d’un petit théâtre, la salle « Jeanne d’Arc » qui fût pendant 80 ans un ancien cinéma français. Son nom complet sera donc : « Indianostrum Pathé-Ciné Familial ».
Indianostrum s’est donné pour but de promouvoir le rôle du théâtre moderne dans la vie culturelle du pays en développant des nouveaux textes, en soulignant les spécificités du théâtre moderne indien, en explorant les relations entre les formes traditionnelles, enfin en dépassant les divisions politiques, sociales et historiques.

Les dates

Théâtre de l’Union
LIMOGES

Chandâla, l’Impur

Durée : Durée : 3 heures avec entracte
Théâtre de l’Union
LIMOGES

Chandâla, l’Impur

Durée : Durée : 3 heures avec entracte
Théâtre de l’Union
LIMOGES

Chandâla, l’Impur

Durée : Durée : 3 heures avec entracte

En tournée

Distribution

Mise en scène, texte et traduction (tamoul/français) Koumarane Valavane
Avec
Abinaya Ganesah, Anjana Balaji, David Salamon, Mani Bharathi, Marie Albert, Priyadarsini Chakravarty, Purisaï Sambandan, S. Avinash, Santhosh Kumar, Saran Jith, Vasanth Selvam.

Scénographie, accessoires Shavee Sathish Kumar
assisté de Manon Grandmontagne,
Construction des décors Joseph Bernard
assisté par des élèves de l’Ecole nationale des Arts Décoratifs.
Chorégraphie Sathish Kumar
Musique Saran Jith
Chant David Salamon
Maître des marionnettes K. Periyasamy
Vidéo du prologue Ishwar Meenakshi, Anoushka Lalitha, Tulasi Kumar
Réalisation vidéo et multimédia Pascal Brezeau
Administration et production Priti Bakalkar assistée de Sudheesh Kotekkad

Production

Une création du Théâtre Indianostrum (Pondichéry)
Coproduction Théâtre du Soleil, Festival des Francophonies en Limousin, Théâtre de l’Union - Centre Dramatique National du Limousin dans le cadre du programme Au-Delà de nous.
Ce spectacle intègre le dispositif "Pièce [dé]montée" intié et coordonné par le réseau CANOPÉ.

Videos / Photos

Actualités

Autour de Chandala, l’Impur et du Théâtre Indianostrum : Numéro 7, Romain Rolland Street, une rencontre avec les élèves-comédiens du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique.

Spectacle présenté les 5, 6 et 7 octobre 2018 au Théâtre du Soleil à Paris

Liens :
http://indianostrum.org
Page de l’Indianostrum sur le site internet du Théâtre du Soleil : https://www.theatre-du-soleil.fr/fr/autour/la-transmission/pages/indianostrum-theatre-296

Presse

Les Trois Coups : « Chandala, l’impur », de Koumarane Valavane, d’après « Roméo et Juliette », de Shakespeare, Théâtre de l’Union, Limoges, par Laura Plas, 2 octobre 2018

Clip vidéo "Les CCIC s’incrustent"