DIAGANA Moussa


© Photo Moussa Diagana - 2013
Mauritanie Origine de la bourse : Centre national du Livre

Bourse du Centre national du Livre - 1989

Sociologue et dramaturge mauritanien (1946-2018)

Originaire de Kaédi, Moussa Diagana est né à M’Bout (Mauritanie) en 1946, où son père officiait comme administrateur. Issu d’une famille de lettrés, il a d’abord été instituteur à Nouadhibou. Puis il reprend des études de sociologie à l’université de Tunis dans les années 1970 et à la Sorbonne, à Paris, où il obtient un Doctorat de 3ème cycle en sociologie du développement.

Expert en développement économique et social, il a travaillé depuis 1982 dans des projets de développement et de lutte contre la pauvreté (pour le PNUD / Programme des Nations Unies pour le Développement). De la Mauritanie à la République démocratique du Congo en passant par le Mali et le Niger, il a fait des questions de développement à la base son cheval de bataille dans les pays en situation de post-conflits.

Moussa Diagana était membre de plusieurs associations littéraires, il était aussi Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française. Il fut en outre lauréat du Concours théâtral interafricain organisé par Radio France Internationale (RFI) avec la pièce La Légende du Wagadu vue par Sia Yatabéré en 1988, créée sur scène en 1991 et publiée en 1994. Cette même année, Patrick le Mauff la recréait dans le cadre du Festival International des Francophonies du Limousin. La pièce a été portée à l’écran sous le titre de Sia ou le rêve du python par le cinéaste Burkinabé Dany Kouyaté et présentée au Fespaco en 2001. Il a écrit aussi Un Quart d’heure avant..., théâtre, paru dans 5 petites pièces africaines pour une Comédie, Editions Lansman, n° 499, 2005. Et il préparait En attendant Lumumba.

Moussa Diagana est décédé le 16 janvier 2018 à Dakar.

Mise à jour février 2018 - extraits de l’article de Mbouh Seta Diagana publié le 20 janvier 2018 par soninkara.com

Créations de l'auteur

Textes

Un Quart d’heure avant... , théâtre, paru dans 5 petites pièces africaines pour une Comédie, Editions Lansman, n° 499, 2005.
Une fille de palestine, un enfant de l’Intifada, un soldat d’Israël : trois orphelins d’une terre d’éternité qui n’a su léguer à ses enfants que le jeu de la haine... Mais quand le quotidien se nourrit de cette haine et que celle-ci enfante la mort, il faut changer les règles du jeu. "Elle" le sait et brave les tabous en s’inventant un pays lointain où l’amour sera éternité.
1 comédien et 1 comédienne

La Légende de Wagadu vue par Sia Yatabéré , théâtre, Théâtre Sud N°1, L’Harmattan/RFI, 1990,
réédité chez Lansman en 1994.
Premier prix du 15e Concours théâtral interafricain de RFI en 1988.
Les forces du mal réclament leur ration de chair fraîche et les prêtres se préparent au sacrifice d’une adolescente... Un récit allégorique qui interpelle la réalité d’aujourd’hui dans une Afrique minée par la misère, la violence, l’injustice, les faux semblants. Un texte très emblématique du théâtre africain inspiré des légendes ancestrales, mais d’une brûlante actualité.
9 comédiens et 3 comédiennes • 61 pp.

Targuiya , théâtre, Ed. Lansman, 2001
Targuiya, c’est d’abord un hymne à la paix. C’est aussi l’histoire d’une jeune fille touareg de 17 ans aux prises avec les tourments de la guerre et de l’amour. Une fois l’orage passé, elle met au monde un enfant de père inconnu, un enfant de l’amour en temps de guerre... Chassée par les siens, sans souvenir précis, elle erre dans le désert en compagnie de la mystérieuse Houriya... Une histoire qui parfois déroute, une langue d’une grande beauté, un personnage central qui colle à la mémoire quand on a découvert la pièce.
3 comédiens et 2 comédiennes • 58 pp.

Le Mariage contrarié , théâtre, 1968, inédit.

Mises en scène

La Légende du Wagadu vue par Sia Yatabere
Mise en scène de Diden Oumer, Centre culturel français de Nouakchott, 1991 et mise en scène de Patrick Le Mauff, Festival des francophonies en limousin, 1992.

Adaptation cinématographique

Sia, Le rêve du python d’après La Légende du Wagadu vue par Sia Yatabere
réalisateur : Dani Kouyaté
avec Sotigui Kouyaté
durée : 96’ - 2001
http://www.sialefilm.com

Autres informations

Moussa Diagana et les Francophonies en Limousin

1989 :
- Résidence d’écriture à la Maison des Auteurs.
- La Légende du Wagadu vue par Sia Yatabere, mise en espace de Philippe Adrien, par le Théâtre international de Langue française (6e Festival des Francophonies en Limousin)

1991, 8e Festival des Francophonies : La Légende du Wagadu vue par Sia Yatabere, mise en scène de Patrick Le Mauff, par la Compagnie de l’Espoir (Mauritanie), création / Espace Noriac à Limoges,

1994, 11e Festival des Francophonies : La Légende du Wagadu vue par Sia Yatabere, mise en scène de Patrick Le Mauff, par la Compagnie Place Publique, création / sous chapiteau

2001 : 18e Francophonies en Limousin Targuiya, ou L’Amour au temps de la guerre, lecture par Patrick Le Mauff

Liens

Soninkara.com (janvier 2018)

Africultures

Editions Lansman