DIAWARA Gaoussou


© photo Anita Pentecôte, 1991
Mali Origine de la bourse : Beaumarchais

Bourse de Beaumarchais - 1991

Né en 1940 à Ouélessébougou - décédé en septembre 2018. Après ses études secondaires, Gaoussou Diawara se rend en ex-U.R.S.S. pour suivre des études à la faculté d’art dramatique de l’Institut de Littérature Mondiale de Moscou. Il y soutient une thèse en Lettres et retourne enseigner au Mali.

Auteur de nombreux écrits sur le théâtre européen et africain, il enseigne à l’Université du Mali, à la faculté des Lettres, des arts et des sciences humaines la mythologie grecque au DER de philosophie, le théâtre et la littérature en Afrique au DER des sciences de l’éducation, la dramaturgie au DER de Lettres, la théâtrologie et la mise en scène.

Chevalier de l’Ordre national du Mérite de France et chevalier de l’Ordre national du Mérite du Mali, il est lauréat du prix UNESCO de la poésie et du prix RFI du concours théâtral interafricain. Il est également président de l’Union des écrivains maliens et président du Centre malien de l’Institut international du théâtre.

Mise à jour septembre 2018

Créations de l'auteur

Textes

Les Chemins, théâtre, ORTF, 1973,
L’Aube des béliers, théâtre, Lauréat du Concours Théâtral Interafricain de Radio France Internationale, ORTF, 1975,
L’Heure du choix, théâtre, Presse du Castellum , 1979,
Afrique ma boussole, suivi de La terre et le pain, poèmes, Presse du Castellum, 1980,
La Terre et le pain, poèmes, EDIM, 1981,
Panorama critique du théâtre malien dans son évolution, Sankoré, 1982,
Les Nouvelles maliennes, EDIM, 1982,
La Parole donnée, théâtre, Lino, 1986,
La Grande panique, nouvelles, Lino, 1983,
Variations, poèmes, Lino Imp. Nouvelle Bamako, 1983,
Moriba yassa ou la parole donnée, théâtre, Lino, 1983,
Le Théâtre rituel malien en tant qu’acte social, Silex, 1990,
Abubakari II, théâtre, Lansman, 1992,
Bonjour Liberté, théâtre, d’après La maison de poupée d’Henrik Ibsen, Scribe, 1995,
Le Théâtre malien, génèse et problématique, in Bibliographie commentée des écrivains contemporains du Mali, ministère français de la coopération/opération Lecture publique/Réseau Malien de Documentation (Bamako), EDIM, 1996,
Le Théâtre malien de 1946 à nos jours, in The World Encyclopedia of Contemporary Theatre, volume 3 in Africa, Toronto-Canada.
Madou et la Reine Amina, pièce pour enfants, 1982.
Comment Simbo libéra le Roi Pluie, pièce pour enfants, 1984.
Mon amour ne se vend pas, théâtre, 1990.
Les Monts aux Lilas, théâtre, 1992.
Tombouctiennes (légendes - récits- histoire - poésie), Editions Teriya, Bamako, 2007.

Mises en scène

La Terre et le pain, mise scène de l’auteur, INA (Institut National des Arts) de Bamako, 1982
La Parole donnée, mise en scène de l’auteur, INA, 1986
Madou et la Reine Amina, mise en scène de l’auteur, INA, 1987
Abubakari II, mise en scène de l’auteur et Jean-Louis Heckel, Centre culturel français de Bamako, représentations au Festival international des francophonies en Limousin, 1992.
Mon Amour ne se vend pas, mise en scène de l’auteur, et de Victoria Preskenite, Centre culturel français de Bamako, 1994
Bonjour Liberté, mise en scène de l’auteur, et de Victoria Preskenite, Centre culturel français de Bamako, 1995, réalisée en cassette vidéo diffusée par l’Office des Radios et Télévisions du Mali, 1997. Participation au Festival d’Ibsen, Oslo (Norvège) et au Festival de théâtre et de marionnette de Ouagadougou après une tournée nationale au Burkina Faso.

Autres informations

Gaoussou Diawara et les Francophonies en Limousin

Résidence d’écriture à la Maison des auteurs en 1992 (Bourse Beaumarchais)

En 1992, 9e Festival international des francophonies en Limousin : il met en scène sa pièce Abubakari II avec Jean-Louis Heckel.

Liens

Décès du Pr. Gaoussou Diawara : une bibliothèque se ferme(Bamada.net - septembre 2018

Maliweb