De quoi sommes-nous faits ?!


© Elise Fitte-Duval
CONGO / CAMEROUN / FRANCE / SÉNÉGAL Danse

Création

CCM Jean Moulin
Dimanche 30 septembre à 17 h

« Traversant les coins de ma mémoire, je souhaite partir de moi, de mon histoire, pour comprendre une société et peut-être en rêver une autre.... »

Nous n’étions encore que des enfants, lorsqu’à la maison les premières voix autoritaires se faisaient entendre. Nous apprenions des règles du jeu, d’une manière ou d’une autre et un rapport intime à l’autorité. Nous n’étions alors que des enfants qui ne savions, ni ne connaissions ce qu’était la politique ou l’insurrection politique ni même toutes les tendances : communisme, socialisme, fascisme…
A l’âge adulte, d’autres paroles s’imposent à nous, d’autres idées paternalistes ou infantilisantes. Est-ce le gosse fragile que nous étions qui reconnaît là un modèle bien appris ? Les racines des dictatures actuelles - dictatures visibles et invisibles - sont-elles inscrites en chacun de nous ? Du cercle familial au modèle politique, de quelles autorités sommes-nous faits ?

Andréya Ouamba part de son parcours personnel pour tisser par le biais d’un portrait intime, sur la relation père-fils, une réflexion et une méditation lucide sur la construction d’un individu et d’une société, questionnant le respect, l’autorité, la transmission, et le chemin qui mène de l’obéissance aux pères jusqu’à la soumission aux chefs. Cette réflexion circule en chacun de nous comme un écho : de quoi avons-nous hérité ?
Dans ce troisième volet d’un triptyque débuté en 2011 avec Sueur des Ombres et J’ai arrêté de croire au futur (accueilli au festival des Francophonies en 2015), le chorégraphe poursuit son questionnement sur les rapports Homme/Territoire/Pouvoirs, de l’étouffement des pensées constructives à la confiscation des libertés. Il décloisonne les formes artistiques et forme un paysage humain au travers de plusieurs formes artistiques, amenant sur scène le même mouvement continu, ininterrompu de la vie.
Avec la danseuse Clarisse Sagna, le guitariste Press Mayindou, l’auteur Kouam Tawa et la metteure en scène Catherine Boskowitz, Andréya Ouamba construit une mosaïque de huit variations sur le thème de l’autorité. Ensemble, ils deviennent un corps unique, un chœur qui s’articule et se désarticule au fil de la dramaturgie. Un corps comme un texte qui danse doucement sur un son de rumba et qui fait résonner sa parole.

Les dates

CCM Jean Moulin
Limoges

De quoi sommes-nous faits ?!

Durée : 1h20

En tournée

Distribution

Conception & mise en espace Andreya Ouamba
Direction d’acteur & mise en scène Catherine Boskowitz
Interprétation Clarisse Sagna et Andreya Ouamba
Auteur & interprétation Kouam Tawa
Musique originale & interprétation Press Mayindou
Scénographie & vidéo Jean-Christophe Lanquetin
Création lumière Cyril Givort

Production

Production Cie 1er Temps (Dakar) & Cie ABC (Paris)
Coproduction Théâtre de la Ville (Paris), Ateliers de Paris – CDCN, Pôle-Sud CDCN Strasbourg, Cité internationale des arts (Paris)
Avec le soutien de la DRAC Ile de France, la Région Ile de France, la Ville de Paris, l’Institut Français de Paris, l’Institut Français du Sénégal, l’Institut Français du Congo, l’Adami et la Copie privée

Andréya Ouamba est lauréat des programmes de résidences de l’Institut français.

Accueil en partenariat avec les Centres culturels de Limoges

Actualités

Presse :

L’Humanité : Danser sa vie et son histoire (De quoi sommes-nous faits ?), par Marina Da Silva, 7 octobre 2018

Tournée :

Au théâtre des Abbesses à Paris, du 10 au 13 octobre 2018

- 
Clip vidéo "Les CCIC s’incrustent"