Théâtre – Musique – Danse – Rencontres d’auteurs

Deux lauréats pour les 15 ans du Prix SACD de la Dramaturgie Francophone 2016

La SACD au rendez-vous des écritures francophones
Depuis 1983, le festival des Francophonies en Limousin s’est imposé comme la seule manifestation consacrée au spectacle vivant francophone.
À l’occasion de la remise du Prix SACD de la Dramaturgie Francophone qui fête en 2016 son quinzième anniversaire, la SACD fidèle partenaire du festival, est présente pour affirmer son soutien à la diversité et la vitalité des écritures francophones venues du monde entier.
Ce soutien à la pluralité et diversité des écritures s’exprime également par le partenariat noué avec le prix RFI Théâtre auquel la SACD est associée depuis 3 ans.

Deux lauréats pour les 15 ans du Prix SACD de la Dramaturgie Francophone :
L’Enfant sauvage de Céline Delbecq et À la guerre comme à la Gameboy d’Edouard Elvis Bvouma

Attribué à l’auteur d’une œuvre d’expression française parmi une sélection de textes proposée par la Maison des Auteurs de Limoges, le prix SACD de la Dramaturgie Francophone 2016 est décerné ex-aequo aux textes L’enfant sauvage de l’autrice belge Céline Delbecq et À la guerre comme à la Gameboy de l’auteur camerounais Edouard Elvis Bvouma. Ce prix est attribué par la commission Théâtre de la SACD et par la Maison des Auteurs de Limoges qui ont voulu saluer avec ces deux textes lauréats l’illustration tout en force et en justesse du thème de l’enfance : une enfance sacrifiée par les guerres, la maltraitance ou l’abandon.
La remise de ces deux prix exceptionnels aura lieu le dimanche 25 septembre à 13h00 à l’espace Côté Jardin situé dans le jardin du Bureau du Festival. Brigitte Bladou, membre de la commission théâtre de la SACD remettra le Prix 2016 à Céline Delbecq et Edouard Elvis Bvouma en compagnie de Marie-Agnès Sevestre directrice du festival des Francophonies. Cette cérémonie sera suivie par la remise du Prix RFI théâtre 2016 en collaboration avec la SACD.

Céline Delbecq
Issue du Conservatoire Royal de Mons, Céline Delbecq est comédienne, autrice et metteuse en scène. Tiraillée entre le milieu social et le milieu artistique, elle fonde la Compagnie de la Bête Noire en mars 2009 pour laquelle elle écrit et met en scène des pièces de théâtre s’inscrivant dans un contexte social occidental. Depuis 2009, elle a écrit et mis en scène six spectacles à partir de la question : qu’est-il nécessaire de dire aujourd’hui ? Titulaire de nombreux prix, éditée chez Lansman, traduite en anglais et en espagnol, prochainement diffusée sur France Culture, Céline Delbecq a reçu des bourses qui lui ont permis des résidences d‘écriture et de création en Belgique, en France et au Canada. Elle a également eu l’opportunité de travailler au Burkina Faso, au Bénin, en Tunisie, à Haïti, au Mexique… Elle est à l’initiative de plusieurs événements politico-artistiques à Bruxelles comme le Cocq’Arts Festival ou Le Marathon des Autrices. Elle est également comédienne, et joue en ce moment dans Les filles aux mains jaunes de Michel Bellier (Dynamo Théâtre/Marseille). Depuis janvier 2016, elle est artiste associée au Centre Dramatique National de Montluçon, dirigé par Carole Thibaut.

Edouard Elvis Bvouma
Auteur, metteur en scène et comédien, Edouard Elvis Bvouma a effectué des résidences en Afrique et en France. Désigné meilleur auteur de l’année 2008 par les Grands Prix Afrique du Théâtre Francophone, ses textes ont été créés au Cameroun et en Afrique. Il a écrit et mis en scène Petit à petit l’oiseau perd son nid, et Le Deal des Leaders, a signé les mises en scène de Iphignie en Tauride de Goethe, L’Assemblée des femmes d’Aristophane ou encore Don’t cry, stand-up ! de l’humoriste Charlotte Ntamack. Il a publié le roman L’Épreuve par neuf et le recueil de nouvelles L’Amère patrie chez l’Harmattan, la nouvelle L’Impasse à la fondation de Lille, la nouvelle Ave Mariana, chez Magellan, réédité chez Magnard. Co-fondateur de la compagnie Zouria Théâtre, il organise au Cameroun, une biennale d’écriture intitulée CONTEXTHEATRAL (Chantier Contemporain du Texte Théâtral).

Les textes sélectionnés cette année étaient :

Ce que nous avons fait de Pascal Brullemans (Canada-Québec)
Les Haut-parleurs de Sébastien David (Canada-Québec)
Les Paratonnerres de Marc-Antoine Cyr (Canada-Québec)
L’Enfant sauvage de Céline Delbecq (Belgique)
Rumba Dahomey de Do Kh (Vietnam/Etats-Unis)
L’Odeur des arbres de Koffi Kwahulé (Côte d’Ivoire/France)
Á la guerre comme à la game boy d’Edouard Elvis Bvouma (Cameroun)
Le dire de Di de Michel Ouellette (Canada-Ontario)
Trois de Mani Soleymanlou (Canada-Québec)

Les membres de la Commission Théâtre de la SACD sont : Brigitte Bladou, Brigitte Buc, Corinne Klomp, Blandine Pelissier, Denise Chalem et Alain Sachs.