ELMI Idris Youssouf


© photo Alain Chambaretaud, Limoges, 1988
Djibouti Origine de la bourse : Centre national du Livre

Bourse du Centre national du Livre - 1998

Né le 1er février 1961 à Djibouti.

Idris Youssouf Elmi a fait des études littéraires à l’Université Paul Valéry (Montpellier) et est licencié de Lettres Modernes. Il a été instituteur, directeur d’école, conseiller pédagogique, chercheur-concepteur de manuels scolaires au Centre de recherche, d’information et de production de l’Education nationale (CRIPEN), professeur de Collège.

Il est actuellement directeur de l’Institut des Langues de Djibouti.

mise à jour décembre 2014

Créations de l'auteur

Textes édités

La Galaxie de l’absurde, recueil de nouvelles, Editions L’Harmattan, mars 1997.
Prix de l’Académie des Sciences et d’Outre-Mer, décembre 1997.

Nation promise, nouvelle extraite de La galaxie de l’absurde, publiée dans Revue Noire n° 24, mars, avril, mai 1997.

Soumis, nouvelle extraite de La Galaxie de l’absurde, publiée dans la revue Sépia n° 24, 1997.

Nostalgies ou le Joug du Verbe, recueil de poèmes, L’Harmattan, 1998.
Certains poèmes de ce recueil figurent dans des manuels scolaires de Djibouti.

Cure de paroles aux miens puînés, poèmes, L’Harmattan, 2205
C’est avec des poèmes courts que, d’hier à demain, le poète dit sous la forme d’un témoignage le temps qui passe, qui file, qui marque. Poésies de délivrance mais aussi d’espoir, ce recueil trace le passage d’ici-bas de l’humain, de l’aube au crépuscule, et comme le dit l’auteur :

...Je suis l’océan
Au visage transparent
Mon éternelle promenade
Justifie ma présence
Le voyage sera long

Textes inédits

Tempo d’une symphonie salée, recueil de nouvelles,

Lettres sanguines, roman,

Béni par l’inconnu de l’impensable, théâtre.

Autres

Afrique Noire et dramaturgies contemporaines : le Syndrome Frankestein, de Sylvie Chalaye, éditions théâtrales, collection Passages Francophones (co-édition les Francophonies en Limousin)
Alliant des entretiens avec les dramaturges Kossi Efoui, Idris Youssouf Elmi, Valérie Goma, Koffi Kwahulé, Koulsy Lamko, Caya Makhélé, José Pliya, Kouam Tawa et Marcel Zang, des extraits de pièces et sa propre réflexion, Sylvie Chalaye dresse un portrait vivant du nouveau courant des écritures dramatiques africaines francophones, né au détour des années 1990, sur les traces de Sony Labou Tansi.
Loin d’une Afrique de carte postale, cette nouvelle génération d’écrivains déconcerte et affirme son droit à l’originalité et à l’impertinence. Ces écritures, enfin désinhibées, se pensent au monde et ont entrepris de retourner l’aliénation en force de changement.
Un ouvrage qui délivre des clés de lecture et donne envie de partir ou de repartir à la découverte d’auteurs à la créativité vive et dérangeante.

Autres informations

Liens

Africultures,

twitter

Chaque matin j’admire le jour qui prend le relais de la nuit. Le soleil qui se lève est un cadeau ; son coucher une dette à payer.
Idris Youssouf Elmi