NGANDU Pius Nkashama


R.D. du Congo / France Origine de la bourse : Beaumarchais

Bourse de Beaumarchais en 1990
Poète et chercheur, dramaturge et enseignant, critique et romancier

Né en 1946 à Mbujimayi alors Congo Belge (Zaïre, aujourd’hui République Démocratique du Congo).

Après des études d’Humanités gréco-latines qu’il achève au Collège des Pères Salésiens à Lubumbashi, il entame des études de philosophie à l’Université Lovanium de Kinshasa. Il y est nommé assistant après avoir obtenu sa licence en 1970. Professeur de l’Université Nationale du Zaïre, campus de Lubumbashi, il y commence une carrière académique dynamique et engagée. Il dirige notamment le Centre d’Études des Littératures Africaines. En 1981, il obtient un doctorat ès Lettres et sciences humaines de l’Université de Strasbourg, en France. La suite de sa carrière académique se passera à l’étranger, successivement en Algérie, à l’Université d’Annaba, ensuite en France, aux Universités de Limoges et Sorbonne Paris III.

Depuis 2002, Pius Ngandu Nkashama vit aux États-Unis où il est professeur de Langues et Littératures françaises et francophones à la Louisiana State University à Baton-Rouge en Lousiane. Il est aussi le Directeur du Lsu Center for French and Francophone Studies au sein de la même université.

Spécialiste des littératures africaines francophones, mais aussi remarquable écrivain, dramaturge et poète, Pius Ngandu Nkashama a publié plus de cinquante ouvrages en français ou en cilubà.

Il a reçu en 2004 le Prix Fonlon-Nichols qui récompense valeurs démocratiques, pensée humaniste et excellence au plan littéraire chez un auteur d’origine africaine.

mise à jour avril 2014

Créations de l'auteur

Œuvres éditées : romans, poèmes, nouvelles, récits

En suivant le sentier sous les palmiers, roman, L’Harmattan, 2009,
La Rédemption de Sha Ilunga, roman, L’Harmattan, mars 2007,
Mariana, suivi de Yolena et de La Chanson de Mariana, nouvelles, L’Harmattan, 2006,
May Britt de Santa Cruz, théâtre, L’Harmattan, coll. encres noires (1993) 2003,
La Malédiction, roman, éditions Nouvelles du Sud, 2001,
Bidi ntwilu, bidi mpelelu, roman (en cilubà), Lubumbashi, Impala, 1997,
Crépuscule équinoxial, poèmes, L’Harmattan, 1998 (1977),
Les Magiciens du repentir (Les Confessions de Frère Dominique -Sakombi Inongo), L’Harmattan, 1995,
Yakouta, récit, L’Harmattan, coll. Encres noires, 1995,
Citadelle d’espoir, L’Harmattan, 1995
Le Doyen marri, roman, coll. Encres noires, L’Harmattan, 1994,
Le Fils du mercenaire, roman, Hurtubise, 1993,
Un Jour de grand soleil sur les montagnes de l’Ethiopie, roman, L’Harmattan, 1991,
Un Matin pour Loubène, récit, Hurtubise, 1991,
Les Enfants du lac Tana (et al.), récit, Hurtubise, 1991,
Des Mangroves en terre haute, récit, L’Harmattan, 1991,
Les Étoiles écrasées, roman, Publisud, 1988,
Vie et moeurs d’un primitif en Essonne quatre-vingt-onze, roman, L’Harmattan, 1987,
La Mort faite homme, roman, L’Harmattan, 1986,
Le Pacte de sang, roman, L’Harmattan, 1984 ,
La Malédiction, roman, Silex, 1983,
Le Fils de la tribu, suivi de La mulâtresse Anna, récits, NEA Dakar, 1983.

Œuvres éditées : théâtre

L’Empire des ombres vivantes, théâtre, Lansman, 1991/2002,
Bonjour monsieur le Ministre, théâtre, Silex, 1983,
Nous aurions fait un rêve, Kinshasa, théâtre, Institut National des Arts (INA), 1980,
La Délivrance d’Ilunga, théâtre, Pierre Jean Oswald, 1977.

Œuvres éditées : études, essais, critiques littéraires (liste non exhaustive)

Écrire à l’infinitif. La déraison de l’écriture dans les romans de Williams Sassine. Critique littéraire, L’Harmattan, 2006,
Les années littéraires en Afrique, 1912-1987 (tome 1), L’Harmattan, 2003,
Les années littéraires en Afrique, 1987-1992 (tome 2), L’Harmattan, 1993,
Enseigner les littératures africaines, aux origines de la négritude, (tome 1), L’Harmattan, 2000,
Mémoire et écriture de l’histoire dans "Les écailles du ciel" de Tierno Monenembo, L’Harmattan, 1999,
Sémantique et morphologie du verbe en ciluba, L’Harmattan, coll. sémantiques, 1999,
Ruptures et écritures de violence, Études sur le roman et les littératures africaines contemporaines, critiques littéraires, L’Harmattan, 1998,
Théâtre et scènes de spectacles, étude littéraire, L’Harmattan, 1993,
Négritude et poétique, une lecture de l’œuvre de L. Sédar Senghor, L’Harmattan, 1992...

Mises en scène

La Délivrance d’Ilunga, mise en scène par la Troupe de l’Université, Campus de Lubumbashi en 1982 et 1984, et au Campus de Kinshasa en 1988.

Bonjour monsieur le Ministre, mise en scène par la Troupe de l’Université, Campus de Lubumbashi, 1986, et jouée à Bruxelles par la compagnie Baobab en 1988.

L’Empire des ombres vivantes, lecture par le Magasin d’écriture théâtrale au Festival International des Francophonies à Limoges, et à Bruxelles, 1991.

May Britt de Santa Cruz, lecture et mise en scène à Santa Fe, Argentine, 1994.

Autres informations

Pius Ngandu Nkashama et les Francophonies en Limousin

1990 : Résidence à la Maison des auteurs (bourse de Beaumarchais)

1991 - 8e Festival des Francophonies : mise en espace de L’Empire des ombres vivantes
de Pius Ngandu Nkashama, par Jean-Claude Idée et Julien Roy, Magasin d’Ecriture Théâtrale (Belgique)

Liens

Africultures
L’Harmattan
Mots pluriels
Coopération Education Culture (biographie de Pius Ngandu Nkashama par Bernard Magnier

À propos de Pius Ngandu Nkashama, par Bernard Magnier

Pius Ngandu Nkashama est le prototype même de l’écrivain qui a mené une double carrière d’essayiste universitaire, lecteur boulimique et analyste infatigable, et de créateur touche à tout, tour à tour poète, romancier, nouvelliste et dramaturge. Une double créativité de chercheur et d’écrivain qui lui permet de faire valoir une des bibliographies africaines les plus longues et les plus riches. D’autant que l’on se doit d’ajouter à cette production une impressionnante liste de textes critiques épars, d’analyses publiées dans diverses revues et de contributions à divers colloques et rencontres. Une créativité que l’écrivain a dû exercer dans le cadre d’un long exil qui l’a mené sur trois continents, depuis son Congo natal jusqu’aux Etats-Unis en passant par l’Algérie et la France.

BERNARD MAGNIER (Pius NGANDU NKASHAMA : Biographie)