Nous tous, Se voir grandir, se voir changer

Se voir grandir, se voir changer

Mes mots flottent et roulent comme des larmes.
Le soleil rugit à clair de lune, je coule peu à peu dans l’eau.
Le soleil tombe à son tour, le soleil pleure à ma place, « on coule, on meurt ».
Et la nuit…
J’ai écrit sur le soleil, les mots me réchauffent, m’éclairent, m’illuminent et me rendent joyeux.

Elève de - 5ème - Collège Anatole France (décembre 2016)

(…)On perd toute innocence, car on voit plus de gens et on se rend compte de comment est ce monde.
Personne n’est méchant, seulement incompris.

Elève de 5ème - Collège Firmin Roz (décembre 2016)

Se voir grandir, se voir changer est une action culturelle et artistique menée par le festival des Francophonies sur trois années scolaires (2015-2016 / 2016-2017 / 2017-2018) pour quatre classes des collèges Anatole France et Firmin Roz à Beaubreuil (Limoges). Tout au long de l’année scolaire, un auteur francophone et un collectif d’acteurs ont travaillé avec eux autour de l’écriture et du jeu.

Durant trois ans nous avons suivi une centaine d’élèves dans leur parcours de collégiens de la 6e à la fin de la 4e. Et trois ans, ce n’est pas rien, surtout quand on est adolescent. Ce sont trois ans de changements intenses, de construction, d’émancipation. Ce sont des années d’affirmation de soi.

Mais trois ans, ce n’est pas rien non plus quelques années plus tard, pour ceux qui ont accompagné ce projet. Pour les comédiens du collectif Zavtra (Stéphane Bensimon, Guillaume Delalandre, Clément Delpérié et Timothée François) et pour les auteurs (Julien Mabiala Bissala la première année et Raharimanana les deux suivantes), ces trois années ont également été des années intenses, riches, surprenantes, imposant des adaptations et des questionnements sur leurs métiers, sur la transmission, sur ce qui fait que nous sommes, à un moment donné « Nous Tous ».

Et tous ensemble, nous y étions, lors de la restitution théâtrale de ces trois ans de travail. Accompagnés par Raharimanana pour le texte et Stéphane Bensimon, Guillaume Delalandre, Clément Delpérié et Timothée François pour la mise en scène et la direction d’acteur, les collégiens ont présenté un travail bouleversant, nourri de ces trois années d’expérience, de leurs regards singuliers sur le monde et de leurs préoccupations de jeunes adultes. Et quelques heures ce n’est pas rien, lorsqu’on voir aboutir un travail, lorsque les émotions sont si présentes pour les collégiens-comédiens-auteurs, pour les comédiens, pour les auteurs, pour les familles et le public.

Et la suite ? La suite et le commencement, c’est aussi [Just] kids, exposition photographique menée par MissV et Clément Delpérié, qui ont une fois par an photographié chacun des collégiens pour leur offrir, une vision de leur évolution et des changements qu’ils ont vécus.

« Parce que j’aimerais leur offrir la possibilité de se regarder, de se reconnaître, de se voir grandir, hors de toute stigmatisation sociale ou culturelle, tels qu’ils sont intérieurement, beaux extérieurement, dans leurs différences. » (Miss V)

* Se voir grandir, se voir changer, a été réalisé avec le soutien du Ministère de la culture / DRAC Nouvelle Aquitaine, la Fondation SNCF et la Caisse d’Épargne Auvergne – Limousin (Engagement, Solidarité, Mécénat, Social et Vie coopérative).

** Nous tous : actions culturelles et artistiques menées par le Centre Régional du Livre en Limousin, la Marmaille (année 2015-2016), le Théâtre de l’Union – CDN et le festival des Francophonies en Limousin. Avec le soutien de la DRAC du Limousin dans le cadre de la Politique de la Ville et de l’Académie de Limoges.