J’AI ARRETE DE CROIRE AU FUTUR


Congo / Sénégal / Cameroun Danse

« C’est la foule, le peuple, la masse, le bruit, la musique, les chants... c’est comme ça qu’ils sont accueillis partout : les représentants.[...] Nous sommes toujours au rendez-vous quelle que soit notre situation, quelle que soit la météo, nous sommes toujours au rendez-vous, et c’est ainsi partout. Ils disent toujours la même chose, tout le monde le sait, mais l’impression que quelque chose de nouveau va se produire est toujours présente, présente dans nos têtes, nos têtes de partisans, d’hommes et de femmes...
Comment se fait-il que nous en arrivions à oublier les réalités, à accepter le verbe mensonger de personnes, elles-mêmes prisonnières de leurs propres désirs. […] Les visages voilés, comme pour des voiles à bateaux, nous brandissons toujours, drapeaux à la main, chants de victoire pour accompagner la gloire d’une nouvelle ère douloureuse, pavée de souffrances.
Alors nous sommes aussi responsables. »

Afin de questionner l’envoûtement qu’ils suscitent, Andréya Ouamba nous propose de nous emparer ici des discours d’hommes politiques africains. Le pompeux et le sérieux - jusqu’au tragique - y disputent avec l’absurde et le ridicule. Il y a du grotesque dans tout cela, du grotesque terrifiant.
Cette création chorégraphique pluridisciplinaire décortique et déconstruit les déclarations et promesses d’hommes politiques, notamment africains, dont nous sommes les victimes consentantes. Il n’est pas question de raconter les souffrances d’un continent mais plutôt de nous permettre de porter un nouveau regard et une oreille plus attentive sur les déclarations, les proclamations que nous avons pour habitude d’entendre et d’accepter. Andréya Ouamba avec des danseurs, chorégraphes, dramaturges, metteurs en scène et scénographes, vise à éveiller les consciences et à confirmer, une fois de plus, la capacité de ce médium qu’est la danse pour sensibiliser les populations aux problématiques sociétales et citoyennes.

Les dates

CCM Jean Moulin
Limoges

65.J’AI ARRETE DE CROIRE AU FUTUR

Durée : Durée 1h10
Tout public à partir de 13 ans

Distribution

Conception et mise en espace Andréya Ouamba

Danseurs
Clarisse Sagna,
Fanny Mabondzo,
Aicha Kaboré, Marcel Gbeffa,
Jean-Robert Koudogbo

Comédien et auteur Wakeu Fogaing
Compositeur et musicien Aymeric Avice
Création lumières Cyril Givort
Costumes Hélène Meyssirel
Scénographie Jean-Christophe Lanquetin
Assistant scénographe Ikhyeon Park

Production

Accueil en partenariat avec les Centres culturels municipaux de Limoges

Production CDC Atelier de Paris-Carolyn Carlson Ï5 ; Théâtre de la Ville, Paris ; Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-Seine ; CDC La Termitière de Ouagadougou.
Avec le soutien Arcadi Île-de-France, de la Ville de Paris dans le cadre de son programme de résidences à la Cité internationale des Arts et du programme ACP d’appui aux structures culturelles de l’Union Européenne PAMOJA.

Actualités

Tournée
9 au 11 octobre : Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-Seine
14 au 18 octobre : Théâtre de La Ville, Paris.