Koteba


© Bienvenue Bazie
Danse

Le Bôugô, un objet rituel où le diable se joue de nous...

Le diable se joue de nous.
Comment peut-on mettre un enfant au monde et vouloir sa mort ?
Comment peut-on utiliser le sexe comme une arme de guerre ?
Pourquoi sommes-nous des sujets soumis au pouvoir des hommes ?
Paroles chorégraphiques, tissées d’images et de gestes, cette pièce, teintée de vaudou et de butô, invoquera des mots qui claquent et qui dansent.
Des récits de vie côtoieront des cris de révolte.
Cette création sera ma dernière en tant qu’interprète.
Alors je danse ! »

Seydou Boro

« KOTEBA » , c’est la forme de théâtre traditionnel bambara. Pour cette création, Seydou Boro s’inspire de la société secrète des « Yonyonsés » et de leur rite, le « Boûgô », qui permet à ses pratiquants de moquer les comportements conflictuels, de dénoncer ou de confesser de mauvaises actions. Sous les traits d’un personnage masqué, la parole est alors libérée, entendue, acceptée et respectée par les villageois. L’inceste, le viol, l’abus... Comment dire l’indicible ?
Pour ce retour au solo, sa dernière pièce de danseur, Seydou Boro sera ce « diable », dont surgissent voix et états de corps, cette forme humaine et abstraite, traversée par les indignations d’un homme face à l’inacceptable.

Seydou Boro
Footballeur, comédien, réalisateur, musicien, chanteur, danseur, chorégraphe, directeur artistique, Seydou Boro associe depuis ses débuts ses multiples casquettes. En 2004 par exemple, il créé C’est-à-dire… performance de texte, danse et musique où l’homme questionne sa relation à la danse, à la création, à la politique avec humour et gravité, sensibilité et émotion, dans un solo sans filet. Il travaille de longues années avec Salia Sanou avec qui il partage, en plus d’une compagnie, le désir de sortir des stéréotypes exotiques et folkloriques limités à la tradition. Ensemble, ils créent le CDC La Termitière, centre chorégraphique à Ouagadougou dans lequel Seydou Boro travaille ses propres créations, forme des jeunes générations de danseurs et danseuses, et propose une programmation contemporaine.
En 2010, Seydou Boro sort son premier album, Kanou et fonde Corps d’Hommes - Compagnie Seydou Boro.
En 2018, son deuxième album Hôrôn s’ajoute à la longue liste de ses
créations, des films documentaires aux pièces chorégraphiques en passant
par la direction d’une biennale et triennale et les multiples distinctions.

Entretien avec Seydou Boro / www.theatre-contemporain.net

Les dates

CCM Jean Moulin
Limoges

Koteba

Durée : 45 min
CCM Jean Moulin
Limoges

Koteba

Durée : 45 min

En tournée

Distribution

Chorégraphie et interprétation Seydou Boro
Collaborateur artistique Bienvenue Bazié
Création lumières Georgia Ben Brahim
Musiques Superter, Baaba Maal, Jean-Emile Biayenda, Richard Bona
Production Thomas Godlewski

Production

Production Corps d’Hommes - Cie Seydou Boro

Coproduction : deSingel International Arts Campus, VIADANSE – Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort, POLE-SUD-Centre de Développement Chorégraphique National Strasbourg et Les Francophonies - Des écritures à la scène

Avec le soutien de l’Institut français à Paris, de La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne, du Théâtre Louis Aragon/Scène conventionnée d’intérêt national Art et création – danse de Tremblay-en-France et de la Termitière Centre de Développement Chorégraphique de Ouagadougou.
Accueil avec le soutien de l’Institut Français
Accueil en partenariat avec les centres culturels municipaux de Limoges

Videos / Photos

Actualités